BALUM – Marque rennaise éthique & bio

Le chant des baleines et leurs échanges


Le terme « baleine » est utilisé pour faire référence à un groupe de mammifères marins, les cétacés, dans lequel on retrouve 2 groupes :


  • les mysticètes et qu’on appelle les baleines à fanons (sorte de grands poils/cheveux permettant de filtrer leur alimentation),
  • les odontocètes et qu’on appelle les baleines à becs. 

Ce sont les plus gros animaux qui existent de nos jours et ils se caractérisent par leur odorat et leur vue peu développés. L’adaptation leur a permis de développer une technique efficace basée sur l’émission de sons complexes pour communiquer dans l’eau. En utilisant cette méthode, les cétacés sont capables de s’orienter, de communiquer dans les océans et les mers comme un radar. On surnomme ça l’écholocalisation. Ils peuvent également identifier les objets et les possibles dangers. Cet ensemble de sons s’appelle le chant de la baleine et varie durant toute sa vie, en fonction de son âge, de son sexe et de l’espèce. 


Une des caractéristiques principales des baleines est leur capacité communicative. Néanmoins, les deux groupes de baleines communiquent de manières différentes.


  • Chez odontocètes, le chant de la baleine ne se produit pas en tant que tel, car ils communiquent avec des sifflements ou des sons de haute fréquence. C’est ce qu’on appelle les « clics« , qui ont différentes tonalités et qui sont utilisés lors de l’écholocalisation et qui permettent aux baleines de détecter les objets qui les entourent. Ces clics se produisent lorsque l’air passe à travers les lèvres phoniques, structures équivalentes aux narines humaines et situées au niveau de la tête de ce type de baleine. Les lèvres produisent des vibrations qui sont transmises à la tête pour former les sons, qui sont ensuite émis dans différentes directions.
  • Dans le cas des mysticètes, c’est différent. Ils peuvent envoyer des signaux en sautant, technique qu’ils utilisent quand un autre groupe est loin et qui leur permet de communiquer à des distances de 4 km maximum. Si les conditions climatiques ne sont pas favorables, les sons se dispersent plus facilement dans l’eau et grâce aux sauts ils produisent des sons qui se répandent plus loin. Ils utilisent des coups de nageoire pour communiquer entre les membres d’un même groupe ainsi qu’avec les nouveaux membres. Ils sont réalisés à n’importe quel moment par tous les membres du groupe. Ils produisent aussi des sons, des notes élaborées et répétées qui se répandent dans l’eau jusqu’à arriver au récepteur. Si les ondes tombent sur d’autres objets ou animaux durant leur voyage, elles rebondissent et vont dans d’autres directions, permettant ainsi de communiquer avec d’autres baleines tout en reconnaissant son environnement. Ce mécanisme est très efficace, car ayant d’autres sens moins développés, elles sont capables de sentir sur leur peau des vibrations ou des échos qui lui arrivent de la part d’un compagnon. 

Le chant des baleines est formé de différents thèmes composés de phrases et sous-phrases qui se répètent au fil du temps. Le chant des baleines évolue et un même chant peut être appris par des baleines de groupes différents, ce qui, selon certaines études, prouve qu’il existe une plasticité culturelle chez ces animaux.


Les sons que produisent les baleines sont capables de voyager sur de nombreux kilomètres de distance, mais cela dépend de l’espèce. Certaines baleines, comme les baleines à bosses sont capables de chanter des heures durant et avec une telle puissance qu’il peut être entendu hors de l’eau.

Dans la mer, ces sons peuvent parcourir des milliers de kilomètres de distance, et dans le cas de la baleine bleue, son chant de basse fréquence peut voyager jusqu’à plus de 3.000 kilomètres, pouvant générer, en plus, des sons si puissants qu’ils peuvent atteindre facilement les 190 décibels, ce qui en fait les sons les plus forts qu’un animal puisse émettre.


Les sons produits par les baleines sont appelés « le chant des baleines » et sont appelés ainsi car ces sons se répètent durant de longues périodes, ce qui peut nous rappeler facilement une petite chanson. Le chant des baleines, comme les autres types de communication des autres animaux, leur permet de communiquer avec d’autres individus de la même espèce sur différents types d’informations à différents moments, que ce soit durant l’accouplement, en cas de dangers, pour se nourrir (chant connu comme chant de l’alimentation), pour reconnaître l’environnement et même pour en dire plus sur leur état d’esprit. Les baleines à bosses, aussi bien les mâles que les femelles, chantent durant la saison des amours afin de trouver un partenaire et pour savoir qui est disponible pour s’accoupler. De plus, il est courant que plusieurs individus d’un même groupe chantent la même chanson durant les migrations, car c’est ce qui leur permet de rester ensemble et de se guider les uns les autres.


Ces animaux dépendent du fait que leur chant parcoure les mers. Il aide à ce que les individus restent ensemble pour se nourrir ainsi que pour se déplacer. Certaines études ont prouvé que la contamination acoustique par l’industrie de la pêche affecte gravement la communication des cétacés. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle dans de nombreuses régions ont été interrompues l’utilisation de sonar militaire ou scientifique qui s’interposent et gênent la communication de ces animaux, les amenant, dans les cas les plus graves, à s’échouer sur terre et mourir.


Il convient de préciser que le chant des baleines, semblable aux langues humaines, est le même dans un groupe d’individus et d’une même zone géographique, mais il sera totalement différent dans des groupes d’autres régions.


Lien youtube sur un court reportage de Nat Geo Wild

https://www.youtube.com/watch?v=gDAScMExvMM